Le matériel

Le matériel

matériel

Pour avoir de belles mains, il faut quand même un minimum de matériel, sauf si l’on a été gâté par la nature et que l’on a des mains sublimes mais bon, dans tous les cas il faut en prendre soin. Pour ça, j’utilise la crème pour les mains Mixa que j’applique tous les soirs en bonne épaisseur. Il vous faudra aussi un baume pour cuticule, des petits bâtons de buis pour les repousser (non non non, il ne faut pas les couper sous peine d’avoir des immondes peaux épaisses et dures à la place de vos chères petites peaux qui, ne l’oublions pas, sont là pour protéger vos ongles), une lime à ongle (à adapter suivant vos types d’ongles > voir mon article « Quelle lime pour quel type d’ongle? »), et du vernis bien évidemment.

matos

Concernant les vernis, j’utilise vraiment de tout, même pour le stamping car la plupart de mes vernis fonctionnent très bien. Si ce n’est pas le cas, je vous le ferai savoir à travers mes articles. Je fais cependant très attention à la composition des vernis que j’achète. En effet, il faut préférer des vernis dit ‘3-free‘  qui ne contiennent pas de formaldéhyde, pas de dibutylphtalate, et pas de toluène. Attention, beaucoup de marques se disent 3-free sans l’être réellement. Les marques les plus chères ne sont pas forcément les moins dangereuses, bien au contraire (cf: Dior). Il existe également des vernis ‘4-free’ ou ‘5-free’ sans résine de formaldéhyde et sans camphre. Il y a également les vernis non testés sur les animaux appelés « cruelty free ». E.L.F, Zoya, Revlon, Butter London restent les principales marques « les moins toxiques » pour nos jolies mimines mais cela dépend des couleurs, attention donc à la composition… Je vous adresse un lien d’une émission datant de 2012 concernant la toxicité de certains vernis, vous allez être surpris par certaines marques.. ! 

C’est par ici !

Il vous faudra impérativement une base à adapter également en fonction de votre type d’ongle, qui se posera juste avant de poser le vernis que vous désirez pour éviter un transfert des pigments d’une part, et des produits chimiques contenus dans les vernis d’autre part.Il existe une multitude de bases pour ongles fragiles, mous, cassants, des bases lissantes pour ongles striés, des bases blanchissantes, des bases qui font également top coat, et j’en passe. A vous de trouver laquelle vous correspondra le mieux. Je n’ai pas de base phare, j’en essaye beaucoup des différentes afin de vous donner mon avis sur celles-ci. Il vous faudra également un top coat, vernis protecteur que l’on applique en dernier afin de lisser les différentes couches de vernis posés, de protéger votre nail art ou votre pose simple, et de faire briller. Il existe également des top coat mat qui donnent un très joli rendu, ou des top coat intégré au vernis. Pour les feignantes, vous pouvez utiliser du dry coat qui est un accélérateur de séchage. Concernant le stamping,  j’utilise les plaques Bundle Monster et MoYou, et la raclette et le tampon de la marque KONAD. Vous pouvez aussi agrémenter vos ongles de tout un tas de choses comme le striping tape qui est un rouleau de fin « scotch »  brillant à poser sur l’ongle, les paillettes, la poudre de velours, les microbilles pour un effet caviar, ou encore les studs, bijoux d’ongles, etc…

Les cotons tiges, cotons et le dissolvant deviennent également vos meilleurs amis! Attention aux dissolvants qu’il est préférable de choisir sans acétone pour éviter de dessécher vos ongles encore plus. En ce qui me concerne, je bannis les dissolvants express sous forme de bain de trempette car il ne me convienne pas du tout.

Je pense ne rien avoir oublié et  j’espère vous avoir éclairé 🙂

 

Publicités